Machine à fumée : comment bien choisir ?

Machine à fumée : comment bien choisir ?

La machine à fumée est un élément qui fera une grosse différence dans vos soirées ! Avec elle, la lumière se projette dans l’espace, plus seulement sur les murs. Et l’ambiance s’en ressent. C’est vrai de la même manière dans votre garage avec les copains et dans le dernier club à la mode pour sortir.
Si on la confond parfois avec sa cousine la machine à brouillard, la machine à fumée reste un accessoire simple d’utilisation et très abordable. Il en existe aussi pour toutes les bourses, et tout le monde n’a pas besoin d’une machine à fumée professionnelle. Alors, pourquoi se priver pour une fête réussie ?

Une machine à fumée, comment ça marche, à quoi ça sert et laquelle choisir ? On vous offre une petite revue d’effectifs pour vous aider à trouver celle qui viendra embellir vos soirées !

Une machine à fumée, comment ça marche ?

Le principe de la machine à fumée est assez simple. Vous mettez du liquide fait pour (c’est un liquide spécial, vous allez comprendre) dans un réservoir, celui-ci communique avec un corps de chauffe qui le « brule » à la demande. Votre liquide de machine à fumée ainsi transformé en fumée est ensuite diffusé par la machine dans la pièce. La fumée en suspension renvoie la lumière et donne alors une atmosphère intimiste et valorise vos jeux de lumières. Faisceaux et autres lasers apparaissent maintenant en trois dimensions !

Du liquide pour machine à fumée, mais pas n’importe lequel

Evidemment, vous finissez par respirer la fumée que produit votre machine… et c’est bien pour cette raison que la composition de votre liquide de machine à fumée est importante. Vous ne voudriez pas respirer n’importe quoi quand même !

Laquelle choisir ?

Il en existe plein ! De la machine à fumée pas cher à la machine à fumée lourde professionnelle en passant par la machine à effet qui combine fumée et neige ou qui intègre un petit laser par exemple. Bref, la gamme est assez large mais votre choix devrait être malgré tout rapide à faire.

1/ Les caractéristiques techniques

Pour bien choisir la vôtre, il faut déjà déterminer le lieu et l’usage que vous allez en faire. Le prix (critère toujours important) est souvent en conséquence. Si vous voulez acheter une machine à fumée pas cher, optez pour du basique !

Il y a sinon plusieurs caractéristiques techniques qui vont différencier les autres machines à fumée. Dans le désordre : la puissance du corps de chauffe, le temps de chauffe de celui-ci avant utilisation, la taille du réservoir qui stocke le liquide à fumée, la possibilité de la suspendre, le temps et la capacité de diffusion (en m3) et la télécommande. Mais on est déjà sur un usage un peu plus régulier qu’une soirée occasionnelle à la maison quand on s’intéresse à ce niveau de détail.

Une machine à fumée à emporter s’il vous plait !

Si vous souhaitez déplacer la vôtre régulièrement, n’oubliez pas de prendre en compte son poids, la présence (ou non) de roulettes et d’éventuelles protections incorporées.

L’esthétique de votre machine à fumée peut aussi faire partie de vos critères, mais celles-ci sont majoritairement noires et assez passe-partout une fois mises en place. A noter qu’on peut quand même en trouver des rigolotes, comme un modèle en plastique transparent par exemple.

2/ Balance la fumée !

Une télécommande filaire vous permettra de déclencher l’envoi de la fumée. Attention, au début, on a souvent une envie frénétique de rester le doigt collé dessus ! :D
Sur les modèles basiques, vous n’avez qu’un seul bouton, impossible de se tromper ! Et la taille de fil est souvent conséquence (plusieurs mètres), ce qui permet d’installer la machine à bonne distance de votre coin DJ.

Sur les machines à fumée plus haut de gamme se rajoutent souvent de nombreuses d’options supplémentaires. Par exemple, il est possible de diffuser de la fumée en continue, de régler un programmateur ou de contrôler votre machine en mode DMX.

L’astuce du DJ

Pensez à installer votre machine à fumée au sol plutôt que de la suspendre. La fumée monte de toute façon. Et ça vous évitera d’en envoyer des paquets dans la tête des personnes qui dansent, ce qui n’est pas particulièrement agréable...

effet jeu de lumière machine à fumée

3/ Soyez bien accompagné

Comme vous l’avez déjà compris, une machine à fumée ne vaut qui si elle est bien accompagnée, par un petit laser ou un jeu de lumière du plus bel effet. C’est pourquoi, certains intègrent même un petit jeu de lumière comme une jellyball, un laser ou un effet LED pour donner un style jet de flamme. Mais en général, il faudra tout simplement prévoir vos spots et vos lasers en conséquence.

Machine à fumée professionnelle

Pour les DJ pro enfin, les machines intègrent au besoin des effets complémentaires de machines à effet. Vous trouverez ainsi des machines capables de faire machine à bulle et à fumée. Vous pourrez aussi opter pour une machine à fumée lourde (qui fait également de la fumée classique bien sûr).

Une machine à fumée lourde, c’est quoi ?

Une machine à fumée lourde est une machine à fumée conçue avec un système de refroidissement de la fumée. Avec un bac à glaçon conséquent (que vous vous chargerez de remplir en début de soirée), la fumée, chaude de base, qui a donc tendance à monter, est refroidie juste avant d’être expulsée par votre machine. La fumée produite est ainsi « lourde », soit plus froide et donc plus dense que l’air ambient. Magique, elle reste sur le sol ! L’effet obtenu est très sympa.

Pour finir

Alors, vous êtes prêt à organiser des soirées de folie ? La machine à fumée est sans nul doute l’accessoire qu’il vous faut pour changer de dimension. Vous en trouverez des pas cher du tout, alors pourquoi se priver ? N’oubliez pas d’acheter le bidon de liquide à fumée qui va avec.
Evidemment, il vous faudra aussi des effets de lumière pour en profiter pleinement. Mais dès que ce sera le cas, comme on a l’habitude de dire chez Sono Matériel, vos soirées vont faire des jaloux !

Chat en direct