Machine à fumée ou machine à brouillard ?

Machine à fumée ou machine à brouillard ?

Evidemment, vous avez la machine à fumée classique, que tout le monde connait. Mais c’est un peu plus subtil quand on commence à parler de Fazer et de Hazer. Pour les « vieux » motards dont je fais partie, un Fazer, c’est surtout une célèbre moto Yamaha. Mais ici, rien à voir... et pardon pour ce clin d’œil, je n’ai pas réussi à m’en empêcher !

Globalement, ça marche pareil

Le principe de base de chacune des machines, qu’elles soient à fumée, fazer ou hazer, est le même. Obtenir un rendu visuel au top pour des spectacles et des soirées de qualité. Mais le rendu recherché n’est pas le même sur une grande scène de concert avec une audience ou dans une soirée de 15 personnes dans votre garage.

Voir notre article dédié pour tout comprendre sur la machine à fumée.
Alors, quelle différence entre un fazer et un hazer ? Voyez plutôt :

Le fazer, machine entre fumée et brouillard

Le fazer est une machine à fumée adaptée pour avoir un rendu plus proche du brouillard.
Oui, mais encore ? Eh bien, c’est une machine à fumée, mais elle est équipée d’un ventilateur qui lui permet de diffuser la fumée de manière régulière. Ça évite d’envoyer des nuages de fumée. Mieux ventilée, la fumée apparait ainsi plus légère et moins opaque, mieux répartie. Ceci étant, comme c’est effectivement une machine à fumée, c’est bien du liquide pour machine à fumée qu’il faut utiliser. Logique non ?

L’autre fonctionnalité importante qui la rapproche d’une machine à brouillard, c’est sa capacité à diffuser de la fumée en continue. Pour garder là encore cet effet brouillard plutôt que nuages de fumée.

En anglais, on parle de « fog machine » pour les machines à fumée et de « haze machine » ou « hazer » pour les machines à brouillard. Une machine qui fait de la fumée proche du brouillard est donc un « fog hazer », un mélange raccourci en « fazer ».

Machine à brouillard, le vrai hazer

Le hazer est donc l’appellation anglaise de la vraie machine à brouillard, comme vous l’avez bien compris. Ce type de machine n’a pas d’intérêt pour un particulier, qui trouvera son bonheur dans les machines à fumée classiques (les fog machines pour les anglophones, vous suivez ?). D’ailleurs le liquide pour machine à brouillard (qui est différent, voir ci-dessous) est nettement plus cher que le liquide pour machine à fumée.

Un hazer, qui n’est pas une machine à fumée donc, utilise un liquide différent, du liquide à brouillard. Celui-ci permet la production de « particules de brouillard » qui sont plus fines que celles de la machine à fumée. Presque invisibles, elles permettent de créer une ambiance sans gêner la vision du spectateur. Particulièrement utile pendant un concert sur scène par exemple.

 

Mais évidemment, on retrouve sur un hazer les mêmes caractéristiques que celles évoquées sur le fazer ci-dessus. Diffusion continue de la fumée d’une part et ventilation de celle-ci d’autre part. Idéal pour créer cet effet « brouillard » souhaité.

Pour conclure

Si vous êtes un particulier curieux, vous aurez surement appris quelque chose, mais pas besoin pour autant de faire l’acquisition d’un fazer ou d’un hazer. Une machine à fumée devrait largement suffire à votre bonheur pour une fiesta réussie avec les copains et la famille !

Chat en direct